Porto, du pittoresque au contemporain

Célèbre pour ses caves à vin, la ville de Porto est aussi réputée pour son centre historique classé à l’Unesco que pour son architecture moderne et ses expositions d’art contemporain.

IMG_7688
Claes Oldenburg & Coosje van Bruggen Plantoir, 2001 – Coll. Fundação de Serralves — Museu de Arte Contemporânea, Porto

Du pittoresque…

Le haut de la cathédrale Sé, église du XIIe siècle érigée en forteresse, offre un panorama imprenable sur le centre historique de Porto et sur les méandres du fleuve Douro. Le monument, l’un des plus anciens de la ville, possède un cloître couvert d’azulejos, évocateur de la plus grande tradition du pays. Ici, il n’est pas rare de croiser des façades d’églises et d’immeubles couvertes de fresques en carreaux de faïence quasi intactes, retraçant des épisodes historiques de la ville.

Depuis le parvis de la cathédrale, il faut dévaler les rues étroites au passé médiéval pour se rendre dans le quartier de la Ribeira où sommeille l’âme de Porto. Situé sur les rives du Douro, l’endroit, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite des maisons typiques aux couleurs bariolées. Pour traverser le fleuve, il suffit d’emprunter le pont Dom-Luís, construit en 1886 par Théophile Seyrig, disciple de Gustave Eiffel, qui relie Porto à la Vila Nova de Gaia. De l’autre côté du fleuve, on découvre un beau point de vue sur le centre historique et un grand nombre de caves à vin qui font la réputation de Porto.

… au contemporain

Construit dans un parc majestueux dominé par une villa art déco, le musée de la fondation Serralves, conçu par l’architecte Álvaro Siza, présente des expositions d’art contemporain d’envergure internationale, ainsi qu’un programme de films et de spectacles. Le cadre de verdure allié à la richesse des collections en font l’un des lieux incontournables de la ville.

Du 28 janvier 2016 au 3 janvier 2017, la fondation Serralves présente le travail de « Liam Gillick : Campaign ». Ce cycle d’expositions scandera tout au long de l’année, la présentation de la démarche de l’artiste autour de quatre temps forts. A travers ses sculptures, installations, textes et pièces sonores, Liam Gillick développe une réflexion sur le temps et l’histoire d’un point de vue individuel et social.

En parallèle, la fondation accueille du 30 janvier au 25 avril 2016 la première exposition du photographe allemand « Wolfgang Tillmans : On the verge of visibility ». Dans cette série conçue comme une installation in situ de 1000 m2, les œuvres explorent ce moment précis où le ciel se mêle à la mer et le jour à la nuit pour former des « paysages verticaux » chers à l’artiste. […]

Fondation Serralves, 210, rue Don Joao de Castro. 10h-19h (sf le lun.). 10h-22h le jeu. 8,50 €. Tél. : (+351) 22 615 6500.

Retrouver la suite de notre rubrique « Extra Large » dans le n°2 Extra Magazine Lisbonne disponible sur Applestore et Googleplay.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s