MaisMenos, l’artiviste

Auteur d’un art politique et viral, Miguel Januário appose depuis 10 ans son sigle ± (MaisMenos) sur tous les supports possibles.

« L’idée est de stimuler, non seulement la pensée mais aussi la discussion. Parfois nous pensons que certaines choses sont gravées dans le marbre, alors que si vous commencez à en parler elles ne sont plus figées, on peut les remettre en question. »

Exposition « O PRINCÍPIO DO FIM », du 7 novembre au 23 décembre 2015 à Underdogs, Lisbonne.

[Ce texte est extrait du dossier « Le street art fait parler les murs », paru dans Extra n°2 Lisbonne]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s