Vhils, Lisbonne sous la surface

A chaque numéro, Extra confie sa couverture à un artiste. Pour le n°2, consacré à Lisbonne, Vhils a choisi un mur de sa ville natale, sur lequel il a gravé un des visages qui l’ont rendu célèbre dans le monde du street art et au-delà. Extrait de l’article de présentation :

Comme à son habitude, Vhils a creusé son dessin à même le bâtiment. Cette technique qui l’a rendu célèbre est née ici, à Lisbonne, comme il l’explique dans l’interview qu’il nous accorde : « Je ne voulais pas ajouter de nouvelles couches sur les murs. Quand j’ai commencé à sculpter celles qui existaient déjà, de vieilles affiches sont apparues et je me suis tout de suite focalisé sur les fragments de vieux murs ancrés dans l’histoire de Lisbonne, comme si le temps avait ajouté de nouvelles strates et enterré une partie du passé en dessous. Sculpter à travers ces affiches, c’était comme sculpter dans les couches de l’histoire contemporaine de la ville. » Une forme d’« archéologie symbolique », grâce à laquelle  il réconcilie passé et présent.

[Texte complet et interview à lire dans Extra n°2- Lisbonne, disponible sur Applestore et Googleplay]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s