François Schuiten, l’imaginaire sur les rails

Dans l’interview qu’il nous accordait pour le premier numéro d’Extra, consacré à Bruxelles, le dessinateur François Schuiten soulignait combien il lui semblait urgent que nous recommencions à « rêver la ville ». Le train, lui aussi est une source infatigable pour l’imagination. Preuve par trois avec l’ouverture d’un musée du train, une exposition à la galerie Huberty & Breyne et une publication.

De ce côté-ci de la frontière, François Schuiten est surtout connu pour les villes fantastiques parcourues dans la série de bandes-dessinées des « Cités obscures » avec le scénariste Benoît Peeters. Mais son art ne se limite pas au papier. Le dessinateur invente aussi des scénographies pour un opéra, des expositions et même la station de métro Arts et métiers à Paris.

Obolensky - La 12 (c) courtesy Huberty Breyne Gallery
Obolensky – La 12 (c) courtesy Huberty Breyne Gallery

Depuis neuf ans, le grand chantier qui l’occupe est celui de Train World, musée du train qui ouvrira ses portes en septembre  2015 près de la gare de Schaerbeek. « C’est un  spectacle du ferroviaire plus qu’un musée,  s’enthousiasme-t-il. On n’y raconte pas seulement le passé mais aussi le présent et l’avenir du train, les nombreuses manières  dont il a transformé notre société et continuera de le faire. C’est passionnant de voir comment il irrigue notre imaginaire. » Particularité du lieu, outre sa vaste collection : le bâtiment a été construit autour d’une ancienne maison de cheminot. Changements de niveaux, d’ambiances et autres surprises sont au rendez-vous. « J’ai insisté, souligne François Schuiten, pour que la scénographie, la mise en scène, le  déplacement des visiteurs guident le projet  architectural. »

Tombé amoureux d’une locomotive, le dessinateur lui consacre également un nouveau livre. Après La Douce, sorti en 2012, Variation sur l’Atlantique 12 réunira dessins et esquisses de la fameuse machine. Enfin, une exposition sur le thème du ferroviaire, avec son collaborateur le peintre Alexandre Obolensky, s’ouvre à la galerie Huberty & Breyne. Dessins inédits pour l’un et toiles pour l’autre évoquent des thèmes liés au train, comme la vitesse, l’attente, les retrouvailles, le temps qui passe ou encore l’inconnu, pour nous emmener beaucoup plus loin que le bout du quai.

Schuiten & Obolensky : trains, du 12 septembre au 18 octobre, galerie Huberty & Breyne, 8A rue Bodenbroeck, Place du Grand Sablon, Bruxelles. Du mercredi au samedi de 11h à 18h, le dimanche de 11h à 17h. www.hubertybreyne.com

Variation sur l’Atlantique 12, éd. Casterman, sortie le 23 septembre. www.atlantic12.com

Train World, Place Princesse Elisabeth 5, Schaerbeek. Ouverture le 25 septembre. www.trainworld.be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s